Augmentation prévue des montants de l’AAH, du RSA et de la Prime d’activité en 2024 : une bonne nouvelle en perspective.

Les allocations sociales revalorisées en fonction de l’inflation #

Le gouvernement a annoncé que les allocations versées par les CAF et les MSA subiront une revalorisation en fonction de l’inflation. Cette décision est conforme à la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2024. Plusieurs prestations sociales, telles que l’AAH, le RSA et la Prime d’activité, seront impactées.

Chaque année, le gouvernement doit ajuster le montant des aides sociales en suivant le taux de l’inflation. Cette année, la hausse est significative. Catherine Vautrin, ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, a révélé le taux de revalorisation ainsi que la date d’entrée en vigueur de cette augmentation.

Hausse de l’AAH et d’autres aides

Cette annonce représente une bonne nouvelle pour des millions de Français qui bénéficient des allocations sociales. Le RSA, la prime d’activité, l’AAH et d’autres aides seront revalorisées à partir du 1er avril. C’est ce qu’a annoncé le cabinet de Catherine Vautrin le mardi 27 février, confirmant une information publiée par le magazine Capital.

À lire Pourquoi la jeunesse se tourne vers Jordan Bardella et le RN aux élections européennes ?

Cette augmentation concerne également d’autres prestations sociales comme les allocations familiales, la Paje, l’AEEH, l’allocation décès ou la prime de déménagement. Une nouvelle attendue depuis longtemps par les bénéficiaires.

Une hausse en application d’une loi

Il est important de souligner que la hausse de l’AAH et des autres prestations n’est pas un geste de générosité du gouvernement, mais une obligation légale.

L’article L. 161-25 du Code de la Sécurité sociale stipule que les prestations doivent être ajustées en fonction de l’évolution des prix à la consommation, hors tabac, sur les douze derniers mois, selon les données de l’Insee. Le gouvernement se contente donc d’appliquer la loi.

Cette revalorisation de l’AAH était inscrite dans le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2024, adopté par le Parlement en décembre dernier.

À lire Qui est le créateur du LR ?

Le texte de loi précise : « Face à la forte inflation subie par les Français en 2023, nous avons décidé de revaloriser les prestations légales de 4,6 % au 1er avril 2024, soit 3,9 % en moyenne annuelle ». C’est pourquoi les aides sociales connaissent une hausse significative cette année.

Des allocataires exclus

Les bénéficiaires de l’AAH verront leurs revenus augmenter de 4,6 %, contrairement à d’autres catégories de la population touchant des aides sociales.

Les retraités du régime général et des régimes complémentaires ont déjà bénéficié de revalorisations importantes en début d’année et à l’automne, respectivement de 5,3 % et 4,9 %.

Les chômeurs ont vu leurs allocations d’aide au retour à l’emploi rehaussées de 1,9 % à deux reprises en 2023. Les locataires bénéficiant d’aides au logement ont vu une hausse de 3,7 % en octobre 2023.

À lire Les partis politiques européens reconnaîtront-ils enfin un Etat palestinien aux élections de 2024 ?

Ces quatre catégories de prestations sociales, représentant plus de la moitié des dépenses de solidarité, ne bénéficieront pas du coup de pouce annoncé par le gouvernement.

Audrey Imbert

Bonjour, je m'appelle Audrey, j'ai 64 ans et je suis passionnée par l'actualité politique en France. Bienvenue sur mon site web où je partage mes analyses et opinions sur les événements politiques qui animent notre pays.

le-3943 - Actualité politique est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :