La moitié des Français éligibles ne pensent pas à solliciter cette aide financière très utile.

Il est parfois surprenant de constater le faible taux d’utilisation de certaines aides financières. Les Français éligibles ne les réclament pas, malgré les conditions remplies. Dans un contexte marqué par des préoccupations croissantes concernant le pouvoir d’achat en raison de l’augmentation des prix, cette réalité est pour le moins étonnante. Mais elle est bien réelle.

Nous avons précédemment évoqué le taux alarmant de non-recours à l’ASPA. Cependant, ce n’est pas le seul cas. En effet, près de la moitié des personnes éligibles à une aide financière cruciale ne la demandent pas. Or, cette ressource constitue un soutien vital pour les budgets familiaux !

Une aide financière souvent négligée

Il arrive fréquemment que les bénéficiaires d’aides financières oublient de les solliciter. Cet article met en lumière l’une de ces aides souvent passées sous silence par près de la moitié des Français éligibles. Il s’agit de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS).

À lire Pourquoi la jeunesse se tourne vers Jordan Bardella et le RN aux élections européennes ?

Ameli explique que si vos revenus sont modestes, l’Assurance Maladie peut vous apporter un soutien financier pour vos dépenses de santé via la Complémentaire Santé Solidaire (anciennement CMU-C ou ACS). Cette aide vise à couvrir vos dépenses médicales.

48% des Français éligibles à cette aide n’ont pas fait valoir leurs droits l’année dernière, selon les données du ministère de la Santé. Pourtant, la Complémentaire Santé Solidaire offre aux foyers modestes tous les avantages d’une complémentaire santé classique à un coût réduit. Une aide financière particulièrement intéressante, surtout en ce moment.

Les bénéfices de cette aide financière

Concrètement, quels avantages offre cette aide financière ? En réalité, plusieurs. Tout d’abord, vous n’avez pas à régler les honoraires des professionnels de santé (médecins, dentistes, infirmiers, kinésithérapeutes, etc.). De plus, vous êtes exempté du paiement de vos médicaments en pharmacie.

Ce n’est pas tout. En effet, grâce à cette aide financière, vous n’avez aucun frais à avancer pour vos équipements médicaux, tels que les pansements, les cannes ou les fauteuils roulants. Enfin, et ce n’est pas négligeable, la plupart des frais liés aux lunettes, prothèses dentaires ou auditives sont également pris en charge.

À lire Qui est le créateur du LR ?

Qui peut bénéficier de la Complémentaire Santé Solidaire ?

Pour être éligible à la Complémentaire Santé Solidaire, il faut être titulaire de l’assurance maladie et respecter le plafond de ressources fixé. Depuis le 1er janvier 2022, cette aide financière est automatiquement accordée aux bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA).

Si vous ne percevez pas le RSA mais pensez remplir les critères pour bénéficier de la Complémentaire Santé Solidaire, vous pouvez en faire la demande directement depuis votre compte Ameli. Il est également possible d’envoyer ou de déposer le formulaire de demande avec les pièces justificatives nécessaires à votre caisse d’assurance maladie.

Il est important de souligner que le renouvellement des droits à la Complémentaire Santé Solidaire n’est pas automatique. Les bénéficiaires doivent faire une demande au moins deux mois avant l’expiration des droits, et au plus tôt quatre mois avant, comme le précise Ameli.

Il est essentiel de suivre les procédures pour continuer à bénéficier de cette aide financière si essentielle.

À lire Les partis politiques européens reconnaîtront-ils enfin un Etat palestinien aux élections de 2024 ?

Audrey Imbert

Bonjour, je m'appelle Audrey, j'ai 64 ans et je suis passionnée par l'actualité politique en France. Bienvenue sur mon site web où je partage mes analyses et opinions sur les événements politiques qui animent notre pays.

le-3943 - Actualité politique est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :