Certains automobilistes risquent une lourde amende à cause des vitres de leur voiture

En France, quand les citoyens croisent une voiture aux vitres teintées, ils pensent immédiatement à une célébrité qui cherche à rester discrète. En effet, contrairement à de nombreux pays, les voitures avec des vitres teintées ne sont pas courantes en France. Cela s’explique par une législation stricte encadrant l’utilisation de ce type de vitrage pour les conducteurs.

Malgré cela, certains choisissent de ne pas avoir des vitres transparentes, prenant ainsi le risque de se retrouver en infraction. Mais quelles sont ces règles exactement ? Examinons-les ensemble.

Les conducteurs et les vitres teintées

Les vitres teintées offrent divers avantages aux conducteurs. Elles fournissent une protection contre l’éblouissement et les rayons UV, ainsi qu’une réduction de la chaleur à l’intérieur du véhicule pendant les mois chauds. Elles préservent également l’intimité en évitant les regards curieux et empêchent la décoloration des sièges.

À lire Pourquoi la jeunesse se tourne vers Jordan Bardella et le RN aux élections européennes ?

Cependant, depuis le 1er janvier 2017, une nouvelle réglementation sur les vitres teintées est en vigueur en France. Cette loi modifie les règles de conduite existantes pour les automobilistes. Dorénavant, l’installation de films ou de vitres teintés est strictement encadrée.

L’article R.316-3 du code de la route stipule que les vitres du pare-brise et les vitres latérales avant du côté conducteur et passager doivent être suffisamment transparentes, à la fois de l’intérieur et de l’extérieur du véhicule. Elles ne doivent pas entraîner de distorsion notable des objets vus à travers elles ni de changement significatif de leurs couleurs.

La transparence est jugée suffisante si le taux de transmission régulière de la lumière est d’au moins 70 %. Les conducteurs doivent respecter cette exigence.

Les sanctions encourues par les conducteurs

L’installation de vitres teintées ou d’un film teinté n’est pas interdite. Cependant, pour être conforme à la loi, au moins 70 % de la lumière doit passer à travers les vitres du véhicule. Cette règle s’applique uniquement aux vitres avant (pare-brise et vitres latérales).

À lire Qui est le créateur du LR ?

En revanche, il n’y a pas de restriction concernant les vitres latérales arrière. Elles peuvent donc avoir une teinte inférieure à 30 %. En cas de bris de glace, ces vitres doivent permettre aux conducteurs de voir clairement la route.

Une dérogation médicale est accordée aux personnes atteintes de certaines maladies cutanées rares, pour lesquelles l’utilisation de films solaires spécifiques est nécessaire en raison de leur sensibilité aux rayons du soleil et aux UV.

En cas de non-respect de la réglementation, les conducteurs encourent une amende prévue pour les infractions de la classe 4, d’un montant de 135 €. Mais ce n’est pas tout. En effet, ils risquent également un retrait de 3 points sur leur permis de conduire et l’immobilisation du véhicule.

Pourquoi une réglementation sur les vitres teintées ?

Cette nouvelle réglementation vise à renforcer la sécurité routière et à faciliter le travail des forces de l’ordre, notamment dans le contexte de l’état d’urgence.

À lire Les partis politiques européens reconnaîtront-ils enfin un Etat palestinien aux élections de 2024 ?

Des vitres non teintées permettent aux policiers de distinguer clairement le visage, les gestes et le comportement des conducteurs. Cela facilite le contrôle de certaines infractions telles que le non-port de la ceinture de sécurité ou l’utilisation du téléphone portable.

Audrey Imbert

Bonjour, je m'appelle Audrey, j'ai 64 ans et je suis passionnée par l'actualité politique en France. Bienvenue sur mon site web où je partage mes analyses et opinions sur les événements politiques qui animent notre pays.

le-3943 - Actualité politique est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :