Il va chez Lidl pour faire des économies, mais finit par payer 500 € : « On aurait pu le faire gratuitement »

Depuis leur installation en France, les magasins Lidl ravissent des millions de consommateurs. La société allemande propose en effet une large gamme d’articles à des prix très compétitifs. Mais à la grande surprise de certains, un client se retrouve avec une facture salée, pensant que tout était gratuit.

Un changement majeur chez Lidl désavantageant les conducteurs de voitures électriques

Les magasins Lidl étant reconnus comme les meilleures adresses pour faire des économies, ils attirent de nombreux clients. C’est pourquoi la société allemande se soucie de sa clientèle, en particulier ceux qui conduisent des voitures électriques.

Depuis l’arrivée de ces véhicules sur le marché, les magasins Lidl ont installé des bornes de recharge dans leurs parkings. Cela permet aux clients de recharger leurs voitures pendant leurs courses.

À lire Quel est le nom donné aux hommes politiques ?

Pendant longtemps, ce service était gratuit, offrant ainsi une autre façon pour les clients de faire des économies en venant chez Lidl. Cependant, depuis près d’un an, les habitués de la chaîne de supermarchés, ayant des voitures électriques, doivent faire face à une nouvelle règle qui ne leur est pas favorable.

En effet, depuis le 27 juin 2023, les parkings des supermarchés Lidl sont devenus payants. Cela a été une mauvaise surprise pour un client qui, après avoir changé de véhicule dans un parking Lidl à Kaatsheuvel aux Pays-Bas, a reçu une facture inattendue à la fin du mois.

Mauvaise surprise : 500 euros de frais sur la facture

Cet habitué des magasins Lidl, utilisant fréquemment les bornes de recharge gratuites pour voitures électriques, a découvert un frais de 500 euros sur sa facture. En effet, dans certains pays comme l’Allemagne ou l’Autriche, un surplus est facturé si la voiture reste connectée trop longtemps.

Il s’agit d’un taux de blocage limité à 40 minutes. Au-delà de ce délai, un tarif de blocage de 54,6 cents par minute s’applique en plus du tarif de base (66,6 centimes par kilowattheure). Peter, le client en question, n’était pas au courant de cette règle et pensait que les bornes étaient gratuites.

À lire Découvrez les incroyables conditions en France sur les marchés, révélées par ce graphique de la semaine !

Il a déclaré au journal hollandais : « On m’avait dit que la recharge était gratuite ici ». En réalité, il y avait deux bornes sur le parking de Lidl, l’une gratuite et l’autre payante. Malheureusement, Peter a choisi la borne payante.

Cependant, la recharge gratuite n’était plus d’actualité depuis un certain temps. Face à cette situation, Lidl Pays-Bas a expliqué que ce taux de blocage visait à éviter toute monopolisation des bornes et à permettre à tous les conducteurs de voitures électriques d’en profiter.

Un tarif trop élevé, Lidl prévoit de le supprimer bientôt

Lidl a réalisé que le tarif de blocage appliqué aux bornes de recharge était excessif. Par conséquent, la société allemande a décidé qu’à partir du 1er mars 2024, ce tarif ne sera plus en vigueur.

L’enseigne propose également un remboursement aux clients ayant payé des frais importants liés aux bornes de recharge pour voitures électriques. Cette nouvelle devrait certainement réjouir Peter, un fidèle client des magasins Lidl.

À lire Découvrez ces 6 mesures révolutionnaires du Nouveau Front populaire qui vont changer votre vie !

Audrey Imbert

Bonjour, je m'appelle Audrey, j'ai 64 ans et je suis passionnée par l'actualité politique en France. Bienvenue sur mon site web où je partage mes analyses et opinions sur les événements politiques qui animent notre pays.

le-3943 - Actualité politique est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :