Conseil pour les automobilistes : Comment conserver ses points malgré un excès de vitesse

Conduite automobile : comment éviter sanctions et amendes ? #

En tant qu’amateur de conduite passionné, vous appréciez les sensations de liberté sur la route. Cependant, vous savez qu’il est facile de franchir les limites et de se retrouver face à des conséquences coûteuses. Comment prévenir la perte de points, la mise en danger du permis et les amendes salées ? Deux avocats spécialisés en droit routier dévoilent une astuce infaillible.

La nouvelle règle à connaître : 5 km/h de tolérance

Les radars automatiques, redoutés par tous les automobilistes, ne laissent aucun répit. En 2022, ils ont été à l’origine de plus de 16 millions de verbalisations, selon l’observatoire national interministériel de la sécurité routière.

Depuis le début de l’année 2024, les petits excès de vitesse inférieurs à 5 km/h ne sont plus sanctionnés par un retrait de points. Cependant, une amende reste due. Elle s’élève à 68 euros en zone rurale et à 135 euros en agglomération.

À lire Qui aurait cru que Yaël Braun-Pivet allait de nouveau être élue présidente de l’Assemblée nationale ? Découvrez les détails sur sa réélection incroyable !

Conseil des avocats pour les conducteurs

Afin d’éviter ces sanctions, Me Eric de Caumont, spécialiste en droit routier, partage une astuce : en cas de flash d’un radar fixe, ne paniquez pas. Il revient au procureur de la République de prouver votre culpabilité, et souvent les photos prises par les radars manquent de clarté.

En contestant l’infraction et en ne reconnaissant pas être au volant, vous pouvez empêcher l’identification formelle par le procureur et conserver ainsi vos points de permis. Une méthode contestable mais légale pour minimiser les conséquences.

Les démarches à suivre pour les conducteurs

Pour savoir si vous êtes bien l’auteur d’un excès de vitesse, demandez la preuve de l’infraction. Il est possible de demander la photo prise par le radar flashé sur le site du ministère de l’Intérieur.

Cependant, Me Rémy Josseaume conseille de ne pas trop compter sur la qualité de ces photos pour contester l’amende. En cas de réception tardive de la preuve, il affirme qu’il est inutile de demander cette photo.

À lire Pourquoi Marine Tondelier est-elle furieuse et écoeurée par les affrontements de pouvoir ?

En cas d’avis de contravention ou de convocation au tribunal, l’avocat recommande aux conducteurs de ne jamais avouer et de profiter de leur droit de ne pas s’auto-incriminer. Une astuce légale pour éviter les conséquences de ces infractions.

Audrey Imbert

Bonjour, je m'appelle Audrey, j'ai 64 ans et je suis passionnée par l'actualité politique en France. Bienvenue sur mon site web où je partage mes analyses et opinions sur les événements politiques qui animent notre pays.

le-3943 - Actualité politique est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :