L’UFC-Que Choisir alerte sur la fraude au paiement sans contact en pleine expansion.





Article sur l’arnaque au paiement sans contact

L’UFC-Que Choisir exprime des inquiétudes concernant l’émergence d’une arnaque redoutable qui fait de nombreuses victimes. Midi Libre l’a déjà mentionné, des victimes à Montpellier ont été recensées. Ces personnes constatent des virements non effectués de 50 euros sur leur compte.

La méthode des escrocs est à la fois simple et efficace. Elle leur permet de subtiliser de l’argent en toute discrétion, sans recourir au hameçonnage ou à la violence. En se fondant dans la foule des transports en commun, ils parviennent à voler de l’argent sans aucun contact.

À lire Qui aurait cru que Yaël Braun-Pivet allait de nouveau être élue présidente de l’Assemblée nationale ? Découvrez les détails sur sa réélection incroyable !

Une escroquerie dénoncée par l’UFC-Que Choisir

Un récent article de Midi Libre datant de mai dernier souligne l’existence d’une nouvelle fraude liée au paiement sans contact à Montpellier. Les escrocs, généralement trois ou quatre, sont équipés d’un Terminal de Paiement Électronique (TPE). Ils circulent à bord des trams et tentent de prélever jusqu’à 50 euros des comptes bancaires des passagers.

Des actes similaires avaient été signalés à l’été 2019 par la police de Menton, dans les Alpes-Maritimes. À l’époque, de faux touristes profitaient de la proximité des vacanciers sur la plage pour leur dérober de l’argent via le paiement sans contact.

Le paiement sans contact permet de régler un achat en approchant simplement sa carte bancaire d’un terminal de paiement. C’est pratique et rapide, mais cela expose également au risque de se faire escroquer, ce que déplore l’UFC-Que Choisir.

À lire Pourquoi Marine Tondelier est-elle furieuse et écoeurée par les affrontements de pouvoir ?

Une méthode jugée plus accessible selon l’UFC-Que Choisir

L’UFC-Que Choisir met en garde contre cette arnaque en raison de sa facilité d’exécution, susceptible de favoriser sa propagation à large échelle.

C’est du moins l’opinion de François Créhange, spécialiste des méthodes de sécurisation des paiements. En dialoguant avec l’UFC-Que Choisir, il fait part de ses inquiétudes.

« Ce type de fraude est très différent des escroqueries sur Internet, réalisées par des équipes bien plus organisées et expertes en informatique. Le vol par paiement sans contact est à la portée de tous.« .

Dans un environnement de transports en commun bondé, les escrocs peuvent aisément se fondre dans la foule pour approcher leur TPE des cartes bancaires des victimes. Aujourd’hui, la majorité des cartes bancaires sont équipées du paiement sans contact. Il suffit de quelques secondes pour réaliser un virement maximal de 50 euros.

À lire Qu’est-ce que la politique ?

Conseils pour éviter de tomber dans le piège de l’arnaque

L’UFC-Que Choisir recommande de surveiller régulièrement son relevé bancaire et de signaler tout mouvement suspect à sa banque. « Celle-ci est tenue de rembourser toute transaction sans contact non autorisée par le client. C’est à l’établissement bancaire de prouver une éventuelle négligence.« , précise l’association.

Comment se protéger ? « Les étuis anti-ondes NFC sont tous efficaces pour bloquer tout paiement non autorisé.« , ajoute l’UFC-Que Choisir. La gendarmerie nationale propose sur son site diverses solutions abordables pour garantir une sécurité optimale.

La solution la moins coûteuse consiste à entourer sa carte bancaire d’un morceau de papier aluminium de cuisine. Cette méthode se révèle particulièrement efficace.

À lire Législatives 2024 : Marine Tondelier en colère, écœurée et marre – Qu’est-ce qui l’a poussée à bout ?


Audrey Imbert

Bonjour, je m'appelle Audrey, j'ai 64 ans et je suis passionnée par l'actualité politique en France. Bienvenue sur mon site web où je partage mes analyses et opinions sur les événements politiques qui animent notre pays.

le-3943 - Actualité politique est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :